M A M A    C O C A
Mama Coca Home

Acción Andina Colombia

CULTURES ILLICITES, PACTES SOCIAUX ET PROCESSUS DE PAIX EN COLOMBIE (résumé)

Présentation

Ce document a été élaboré dans le cadre du projet Organisation d'une initiative de développement productif pour le Putumayo basée sur l'éradication manuelle volontaire et la substitution graduelle de cultures illicites. L'initiative du premier Pacte social de développement alternatif et d'éradication volontaire a été lancée dans 18 veredas du corregimiento de Santana, municipalité de Puerto Asís. Il s'agit d'une zone particulièrement complexe, où s'opposent les influences de la 24e brigade de l'Armée de terre colombienne, des paramilitaires des Autodéfenses unies de Colombie (AUC) et de plusieurs fronts des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC). Malgré tout, cette initiative a été acceptée comme une expérience que ces différents acteurs du conflit armé sont prêts à tolérer: les FARC et l'AUC pour démontrer qu'ils ne seraient pas affectés par l'éradication des cultures illicites, et l'armée pour montrer qu'elle est disposée à éviter l'application de mesures répressives non nécessaires.

La valeur de cette expérience vient de son origine dans une initiative locale où les populations qui dépendent économiquement de la coca ont trouvé l'espace et le temps pour participer au processus d'analyse et de définition des conditions minimales que devrait assumer un modèle viable d'organisation et de gestion qui permette l'abandon définitif de cette dépendance. C'est dans un effort concerté entre ces communautés et l'Unité d'assistance technique agricole de la municipalité qu'il a été procédé à une collecte détaillée d'information pour la planification des exploitations de ces différentes veredas.

Néanmoins, en Octobre, après la réunion internationale du Costa Rica et devant la faiblesse du gouvernement face à la "grève armée" imposée par les FARC depuis le mois de septembre dans le Putumayo, on a vu un changement de l'attitude vis-à-vis des "pactes sociaux". Le gouvernement s'est aperçu que s'il commençait l'application du Plan Colombia en fumigant le Putumayo, la campagne menée auprès de l'Union Européenne pour obtenir le financement du chapitre de développement social du Plan aurait du mal à passer. Du coup, les "pactes sociaux" sont devenus le mécanisme de participation qui faisait cruellement défaut au Plan Colombia, et, tout au moins dans le discours gouvernemental, les petits cultivateurs ont cessé d'apparaître comme des délinquants et sont devenus les principaux alliés du gouvernement dans sa croisade contre le fléau du trafic de drogue et la violence dans le Putumayo.

Mocoa, Décembre 2000

[article complet]

Favor compartir esta información y ayudarnos a divulgarla citando a Mama Coca


Mama Coca Home Contra la Guerra Biológica .Enlaces Contáctenos